La priorité pour Philippe Poutou (NPA) est de "dégager" Nicolas Sarkozy (AFP)

Publié le par NPA REIMS

Philippe Poutou, candidat du NPA à la présidentielle, a souligné lundi à Clermont-Ferrand que "la priorité" pour lui était de "dégager (Nicolas) Sarkozy et sa bande", laissant entendre qu'il pourrait appeler à voter pour François Hollande au deuxième tour.

"On appellera à battre Sarkozy", même si le programme de François Hollande est "libéral" et même si le Nouveau parti anti-capitaliste (NPA) n'a "aucune confiance" dans le candidat du PS, a ajouté M. Poutou devant la presse, en marge d'un meeting de campagne à Clermont-Ferrand.

Si M. Hollande gagne les élections, "ce sera une austérité de gauche. On pense que ce n'est pas bon du tout", a-t-il insisté. "Mais cela ne veut pas dire que Sarkozy et Hollande, c'est blanc bonnet et bonnet blanc", a-t-il dit.

François Hollande "est bien dans les limites de l'acceptable du libéralisme. C'est un programme libéral", a-t-il cependant relevé.

M. Poutou a déclaré que les membres de son parti qui appellent à voter pour le leader du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon avaient "le droit" d'agir ainsi.

Dans une tribune parue jeudi dans Libération, trois membres du conseil politique national du NPA appellent à voter pour M. Mélenchon en considérant que leur formation et son candidat prenaient "le chemin de la marginalité".

"Avec 0, 5% (dans les sondages d'opinion) on ne fait peur à personne", a dit M. Poutou, mais avec 572 parrainages recueillis "on est hyper contents et hyper fiers". "On va aller jusqu'au bout, on est petit mais on grossira", a-t-il dit.

Il a rappelé que le NPA était dans son programme en faveur de "l'expropriation des banques, sortir du nucléaire en dix ans et l'annulation de la dette (de l'Etat)".

 

imagesCASU9YZ1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article