Communiqués du NPA: Espagne, Grèce, Fralib...

Publié le par NPA REIMS

Fralib: le plan de sauvegarde de l'emploi annulé

 

Les183 salariés ont remporté une victoire précieuse. Le plan desauvegarde de l'emploi, validé par le tribunal administratif deMarseille, a été annulé par la Cour d'Appel d'Aix-en-Provence.

 

Le groupe Unileveravait décidé de fermer son site de Gémenos le jugeant pas assezrentable, malgré un chiffre d'affaires du groupe en pleinecroissance sur le plan mondial, toutes activités confondues, de plusde 44 milliards d'euros en 2010, soit 11% de mieux qu'en 2009.

 

C'est une victoirecontre Unilever et contre les pressions et intimidations quis'étaient multipliées ces derniers temps avec l'intervention devigiles et d'hommes de main sur le site de gémenos.

 

C'est une victoire dela combativité des salariés et de l'unité dans la solidarité del'ensemble des organisations et partis de gauche qui se sontmobilisés à plusieurs reprises;

 

Pour le NPA etPhilippe Poutou, qui s'est rendu plusieurs fois sur le site deGémenos, cette décision de justice renforce la volonté dessalariés de garder leur emploi et de faire vivre leur usine.

 

Le 17novembre 2011.

 

Solidaritéavec le peuple grec.

 

Depuis3 ans, les plans d'austérité se sont enchainés et ont durementfrappé le niveau de vie de la population en Grèce : taux de chômagerecord, diminution des salaires et des pensions de retraite, servicede santé système éducatif délabrés, notamment.

 

C'est le résultat desdiktats des marchés financiers, de l'Union européenne et desorganismes internationaux comme le FMI.

 

Pour payer la dette,il faut saigner à blanc la population et épargner les privilégiés.

 

Un nouveau gouvenementallant du Pasok à l'extrême-droite s'est mis en place, après ladémission de Papandréou. Il est dirigé par un ancien responsablede la Banque centrale européenne qui a fait partie également de labanque Goldman Sachs. Les banquiers ont pris le pouvoir et ilsn'auront aucun état d'âme pour infliger une nouvelle cured'austérité à la population.

 

Avec beaucoup decourage et de détermination, malgré la violence de la répression,la résistance des salariés et des couches populaires s'estmanifesté à plusieurs reprises, par des manifestation, des grèvesgénérales. La lutte continue aujourd'hui.

 

Le 17 novembre 1973,la jeunesse grecque s'était révoltée contre la dictature descolonels, ouvrant la voie à la chute de la dictature de l'armée.

 

Aujourd'hui, 17novembre 2011, un rassemblement aura lieu à 19h, devant la Fontainedes Innocents, à Paris, en solidarité avec la résistance de lapopulation grecque face à la politique d'austérité. Le NPAsoutient ce rassemblement et appelle à y participer.

 

Le 17novembre 2011.

 

Solidaritéavec Esther Vivas, tête de liste de la "Gaucheanticapitaliste".

 

EstherVivas tête de liste de la « Gauche Anticapitaliste » à Barcelone,a été convoquée par la police le 13 novembre dernier suite à uneplainte de la banque Catalunya Caixa sous le motif « violation dedomicile ».

 

En fait, il s'agissaitpour Esther Vivas et les militants qui l'accompagnaient d'uneoccupation symbolique de la banque et du bureau de son présidentpour protester contre la responsabilité des banques dans le criseactuelle.

 

En pleine campagneélectorale, cette plainte et cette convocation à la police visenttout simplement à faire taire une candidate et une liste quiaffirment haut et fort que ce n'est pas aux salariés, à lapopulation de payer la crise, qui protestent contre les dégatssociaux qui en résultent.

 

Le NPA, et soncandidat à l'élection présidentielle Ph. Poutou, affirment sasolidarité totale avec Esther Vivas et exigent que la plaintedéposée soit retirée.

 

Le 18novembre 2011.

 

Espagne: le NPA solidaire des opposants à la politique d'austérité.

 

Reparti Populaire, comme il était annoncé, sort grand vainqueur des élections législatives, marquées par une abstention plus forte, preuve que nombre d'électeurs ne voyaient pas de différence entrées deux grands partis. Avec la majorité absolue des sièges il est assuré de pouvoir gouverner tout seul.

 

Le gouvernement du socialiste Zapatero qui a choisi d'obéir aux marchés financiers, pris des mesures qui ont gravement dégradé le niveau de vie de la population et les droits sociaux, ainsi que le service de santé et l'éducation, paye le prix fort d'un ralliement à la politique d'austérité de l'Union européenne, puisqu'il a même fait  voter, concernant le budget, « la règle d'or »

 

Une fraction de l'électorat, non négligeable, a choisi de voter pour les partis à la gauche du PSOE et pour les partis autonomistes.

 

La victoire du Parti Populaire n'améliorera en rien les conditions de vie et de travail des peuples d'Espagne. Farouche partisan d'une politique d'austérité, Mariano Rajoy va au contraire durcir la politique suivie par Zapateroet à terme revenir sur les réformes de société adoptées, comme le mariage homosexuel, l'assouplissement du droit à l'avortement.

 

Les salariés et les couches populaires, déjà frappés par un chômage qui touche 5millions de personnes, un jeune sur deux et une montée effrayante de la pauvreté, vont continuer à payer la crise du capitalisme.

 

Il faut maintenant que s'affirment des mouvements de résistances permettant des convergences entre les indignés et l'ensemble des organisations, syndicales, politiques et associatives, opposées à la politique d'austérité, avec des initiatives à prendre au niveau européen.

 

Le 21novembre 2011.

 

Déclaration de Philippe Poutou. Halte au massacre en Egypte.

 

Excédés par la mainmise de l'armée sur un pouvoir qu'elle ne veut pas lâcher, des milliers de manifestants ont réinvesti la place Tahrir, exigeant le retrait de la réforme constitutionnelle qui maintient les privilèges de l'armée et que celle-ci cède le pouvoir aux civils.

 

Ils ont été durement réprimés puisque le nombre de morts ne cesse d'augmenter. En plus des centaines de blessés, une vingtaine de morts, 23 selon les autorités égyptiennes, sont à déplorer, victimes de tirs à balles réelles ou asphyxiées par les gaz employés.

 

 

Cette manifestation, sauvagement réprimée, témoigne d'une poursuite de la mobilisation qui veut que le processus révolutionnaire enclenchée aille jusqu'au bout, que les libertés démocratiques soient respectées par le pouvoir en place, que les conditions de vie et de travail changent en Egypte.

 

Le NPA tient à réaffirmer sa solidarité totale avec la population égyptienne qui manifeste pour que la révolution, qui abouti au départ de Moubarak, ne soit pas confisquée par l'armée.

 

Le NPA exige l'arrêt de la répression en cours.

 

Le 21novembre 2011.

 

Communiqué BDS. Au tribunal de Pontoise le 28/11, les 7 prévenus doivent être relaxés !

 

Le28 novembre 2011, 7 militants seront amenés à comparaître devant le tribunal de Pontoise pour avoir participé à la Campagne BDS:

 

RELAXEIMMEDIATE!

 

7militants sont convoqués au Tribunal de Pontoise pour une audience dite «de fixation».

Ils sont poursuivis par les officines habituelles courroies de transmission de la politique de l’Etat d’Israël, pour « discrimination et incitation à la haine et à la violence envers un groupe ou une nation » pour avoir participé à une action de boycott dans l’hypermarché Carrefour d eMontigny-les-Cormeilles le 26 juin 2010.

Ces actions s’inscrivent dans la campagne internationale BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions) contre l’Etat d’Israël jusqu’à ce qu’il se conforme au droit international.

Cette campagne BDS vise, à la demande de la société civile palestinienne et à l’image du mouvement qui avait contribué à mettre fin à l’apartheid en Afrique du Sud, un Etat qui poursuit en toute impunité une politique coloniale, d’apartheid et d’épuration ethnique contre le peuple palestinien: occupation et colonisation de la Cisjordanie, blocus de Gaza, refus catégorique du droit au retour des réfugiés, répression

 

accrue contre les Palestiniens d’Israël.

Ce procès fait suite à de nombreux autres pour des motifs similaires (à Perpignan, Paris, Bordeaux, Pontoise, Mulhouse), et précède d’autres qui ont été reportés.

 

Après une longue audience portant sur les questions de fond, le dernier jugement, celui du tribunal de la 17ème Chambre correctionnelle du Palais de Justice de Paris le 8 juillet, a relaxé la militante qui était poursuivie.

Il établit que « Dès lors que l’appel au boycott des produits israéliens est formulé par un citoyen pour des motifs politiques et qu’il s’inscrit dans le cadre d’un débat politique relatif au conflit israélo-palestinien, débat qui porte sur un sujet d’intérêt général de portée internationale, l’infraction de provocation à la discrimination fondée sur  l’appartenance à une Nation n’est pas constituée. » Et il rappelle que « certains

 

secteurs de l’opinion israélienne soutiennent BDS ».

Le mouvement BDS remporte de nombreux succès, qu’il s’agisse des boycotts culturel, universitaire ou sportif, qu’il s’agisse de la contribution à la faillite de la société Agrexco, qui exportait des fruits et légumes,

 

ou de la mise en difficulté de grandes sociétés telles que Veolia.

Mais les officines françaises au service de l’Etat d’Israël ne baissent pas les bras, et usent de tous moyens et de toute complicité pour continuer à harceler les défenseurs du droit international.

 

Confiants dans les droits du peuple palestinien et dans le développement de la Campagne BDS, nous ne nous laisserons pas intimider!

 

NOUSCONTINUERONS A BOYCOTTER L’ETAT D’ISRAEL JUSQU’A CE QU’IL SECONFORME AU DROIT INTERNATIONAL !

 

 

Campagne BDS France - Site: www.bdsfrance.org – E-mail:campagnebdsfrance@yahoo.fr

 

Déclaration de Philippe Poutou. Universités en faillite : le vrai bilan de la mesure "phare" de Sarkozy.

 

Sarkozy annonçait il y a peu que la réforme d'autonomie des universités (la loi LRU) était l'un des deux points majeurs de son mandat. Ce serait grâce à elle que la France aurait échappé à la situation de la Grèce et de l'Italie... Quel mensonge ! Aujourd'hui, plusieurs universités (Bretagne sud, Bordeaux 3, Limoges, Nantes, Pau, Poitiers…) sont en déficit budgétaire et sont mises sous tutelle du gouvernement, avec pour tâche de geler les dépenses et de supprimer des postes... En somme, un plan d'austérité mis en place dans chaque université.

Toutes les universités déjà passées à l'autonomie sont inquiètes quant à leur avenir. La plupart ne savent pas comment boucler leur budget 2012. Elles en sont aujourd'hui à mettre en place des plans de suppression et de gels de postes, voire à annoncer à leur personnels qu'elles ne pourront peut être pas verser  les salaires. Voilà le vrai bilan de cette réforme : chaque université est confrontée à ses difficultés...Et les plus faibles font faillite.

Plutôt que de financer le service public, c'est aux banques et aux riches que le gouvernement fait des cadeaux. Face à cela, la résistance doit commencer à s'organiser sur les universités : ce n'est pas aux étudiants et aux salariés des universités de payer pour la politique de Sarkozy ! D’ores et déjà, des assemblées générales de personnels se sont tenues pour faire repousser ces budgets sous-dotés. Il faut que partout, étudiants, personnels et enseignants fassent de même.

CE qu’il faut, c'est un financement 100% public de toute l'Éducation, à hauteur des besoins. Cela passe aussi par une titularisation de tous les personnels, ainsi que l'embauche massive de personnels, afin d'assurer de bonnes conditions d'études, d'enseignement et de recherche.

 

 

Le 22 novembre 2011.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article