Communiqué du NPA. François Hollande soutient la dictature marocaine !

Publié le par NPA REIMS

Hollande a reçu Mohamed 6, le roi du Maroc moins de deux semaines après son entrée en fonction, faisant de lui le premier chef d’état reçu à l’Elysée. Sans doute la monarchie avait besoin de s’assurer que l’Etat français continue son soutien sans faille à la dictature. Cette «précipitation» est liée à la conjoncture particulière que traverse le Royaume. La question du Sahara occidental est revenue sur le tapis après le retrait avec fracas de sa confiance à Christopher Ross, l’envoyé spécial des Nations Unies au motif que celui-ci, en charge des interminables tractations entre le royaume et le Polisario aurait fait montre d’un tropisme envers ces derniers. Le monarque a besoin de s’assurer de la continuité du soutien de l’Etat français à la position marocaine, niant le droit à l’autodétermination. Par ailleurs, la monarchie est incapable de répondre à la crise sociale et politique qui se développe dans le pays comme en témoigne la manifestation monstre du 27 mai, avec plusieurs centaines de milliers de personnes, à l’appel d’organisations syndicales et soutenue par les organisations démocratiques et du mouvement social. La dictature mène depuis plusieurs mois une répression systématique dont l’ampleur vient d’être dévoilée par le dernier rapport d’Amnesty international. Ce sont des centaines de condamnations qui ont eu lieu depuis que le M20F a inauguré la contestation démocratique avec son lot de tortures, d’enlèvements, de criminalisation du droit de grève et de manifestation. Malgré ce retour sans fard aux pratiques des« années de plomb», l’Elysée "a salué le processus de réforme démocratique, économique et sociale en cours dans le royaume à l’initiative du roi, soulignant que "la France se tient au côté du Maroc dans la voie qu’il a choisie de modernisation économique et d’approfondissement de l’Etat de droit". Il a également réaffirmé son attachement à l’amitié entre la France et le Maroc et souligné son caractère exceptionnel grâce aux nombreux liens entre nos deux pays». Le NPA dénonce le soutien à la monarchie et la continuité des politiques néo coloniales. Il affirme sa solidarité avec les mobilisations populaires et démocratiques et les luttes visant à mettre fin au despotisme. Il réaffirme son soutien à tous ceux qui militent pour que soit mise en place une république en lieu et place de l’actuelle monarchie marocaine.

 

A Montreuil, le 30 mai 2012logo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article